Les Vignes

LE VIGNOBLE

Installés depuis 1998 au Château Dubraud, nous nous sommes imposés un travail rigoureux pour emmener la vigne au plus haut niveau. Ce qui nous anime : la passion des beaux vins. C’est une joie de vous offrir chaque année les vins naturels et de grande qualité que vous attendez.

Avec 18 ha en production en 1998, nous travaillons maintenant 45 ha de vignes. Répartis en 4 îlots à St Christoly, St Vivien, Civrac de Blaye ainsi que St Girons d’Aiguevives, nos sols argilo-calcaires et silico-argileux apportent une diversité d’expression.

Nos vignes poussent sur deux types de sols :
- Argilo-calcaire : de grande qualité, le calcaire est une éponge dans lequel les fines racines puissent l’eau et les éléments minéraux nécessaires à la croissance de la vigne. Ces sols sont chauds et parfaitement adaptés à la production de vins puissants.
- Silico-argileux : les sols silico-argileux donnent des vins fruités, et sont adaptés en particulier aux blancs, notamment les cépages Sauvignon blanc et Sémillon.

Si l’on creuse un peu, on peut voir qu’au-dessous, dans le sous-sol les racines continuent à s’infiltrer et à plonger pour extraire l’eau et les minéraux nécessaires à la croissance et au développement de la plante.

Plantation manuelle

DENSITE DE PLANTATION : 4500 à 6600 pieds/ ha.
Nous avons choisi pour nos nouvelles plantations une densité élevée pour notre région : 6600 pieds/ha. (Plantations à 1.50 m x 1 m) Les nouvelles plantations nécessitent une longue préparation du sol (terrassement, drainage si nécessaire, fumure, labour, etc…) et la plantation elle-même. Les trois premières années sont cruciales pour la bonne installation des souches dans le sol, d’où le soin extrême qu’il faut apporter à tous les travaux.

Plantation mécanique

ENCEPAGEMENT :
Rouge (38 ha) : Merlot 65 %, Cabernet Sauvignon 25 %, Cab Franc 5 %, Malbec 5 %
Blanc (7 ha) : Sauvignon blanc 80 % Semillon 10% Muscadelle 10%

RENDEMENT MOYEN : 45 hl/ha (mais 12 hl/ha pour le Surprise !)

Jeunes vignes

CULTURE :

La promenade se poursuit aux travers des saisons par les différents travaux :
- Fumure : A la recherche permanente d’une culture naturelle, nous faisons composter du marc de raisin avec du fumier de champignons. Ce compost est épandu tous les 2/3 ans dans chaque parcelle.
- Travail du sol : Nous labourons le sol pour l’aérer, et permettre ainsi à la vie microbienne de se développer. Les socs de la charrue coupent les racines superficielles, ce qui génère un autre chevelu racinaire plus profond. En période de sécheresse, la vigne continue à être alimenter en eau, elle ne dépérit pas et assure la croissance des sarments et des grappes.

Arrosage

Calendrier des travaux : La promenade se poursuit aux travers des saisons par les différents travaux
Hiver
- Taille : La taille d’hiver commence avec les premières gelées d’automne qui entrainent la chute des feuilles, jusqu’au mois de mars.
- Broyage des sarments : Les sarments sont une source précieuse de matière organique que l’on restitue au sol en les broyant finement.
- Réparation du palissage : Il faut aussi changer les piquets endommagés et réparer les fils de fer qui soutiennent le feuillage

Printemps
- Fumure : A la recherche permanente d’une culture naturelle, nous faisons composter du marc de raisin avec du fumier de champignons. Ce compost est épandu tous les 2/3 ans dans chaque parcelle.
- Travail du sol : Nous labourons le sol pour l’aérer, et permettre ainsi à la vie microbienne de se développer. Les socs de la charrue coupent les racines superficielles, ce qui génère un autre chevelu racinaire plus profond. En période de sécheresse, la vigne continue à être alimenter en eau, elle ne dépérit pas et assure la croissance des sarments et des grappes.
- Calage des pieds : Le pied de vigne doit être solidement attaché au fil porteur
- Pliage : Les astres ou baguettes, qui porteront les sarments au printemps prochain, sont pliés puis ligaturés sur le fil porteur
- Epamprage du cœur : Sélectionner les plus beaux sarments et éliminer ceux en trop, est nécessaire pour une production de qualité
- Levage : Chaque nouveau sarment qui pousse doit être palissé, c’est-à-dire tenu par des fils de fer, pour croître verticalement,

Eté
- Effeuillage et toilettage : L’objectif du vigneron est de porter à maturité chaque baie, ce qui semble une lapalissade, mais qui s’avère en réalité un exercice hautement difficile. D’où ces deux travaux estivaux : l’effeuillage (retirer les feuilles dans la zone fructifère) et toilettage ou vendanges en vert (éliminer les grappes en trop). Les grappes, isolées les unes des autres et dénudées de toutes les feuilles seront ventilées et baignées de soleil. Elles pourront mûrir dans de parfaites conditions.

Automne
- Arrive enfin ce moment sublime des vendanges ! Le choix de la date des vendanges est la décision la plus difficile à prendre, car le raisin, selon les cépages, est à maturité pendant environ une semaine.
- Vinification : Les raisins sont égrappés et foulés, puis vinifiés en cuves inox.
- L’élevage pendant 12 à 18 mois selon les vins se fait en barriques de chêne.

Vignerons, Céline et Alain